- Solutions

 "Quand j'attends quelque chose de l'autre et qu'au lieu d'exprimer une demande je ne laisse sortir qu'une plainte, j'entre dans un rôle de victime…invitant l'autre, par ce simple fait, à entrer dans celui de sauveur, … ou de persécuteur."

La philosophie des accompagnements que je propose est d'aider à sortir la personne du sempiternel triangle dramatique qui, inéluctablement, appauvri chaque personne engagée dans cette transaction et empêche d’aborder sa part de responsabilité dans ce qui nous arrive.

Sensible à la thérapie narrative, j’aide les personnes, seules ou en couple à discerner leurs réactions émotionnelles et comportementales. Ce n’est pas seulement ce que la personne raconte de sa vie qui importe mais la façon dont elle en parle, dont cela fait sens dans sa propre histoire. Pouvoir revenir sur ce qui s’est passé en se reconnectant à ses émotions adaptées et nuancées est la meilleure manière de prendre du recul par rapport à son histoire.

Toutes les récentes études en neuro-sciences montrent que les mots modifient notre perception de nos propres émotions.

Cette double confrontation aux mots et à leur partage permet de porter un regard nouveau sur les accidents de vie et aussi sur les relations que l’on entretient, les rapports aux autres et la place dans la société.

La première rencontre permet d'effectuer un tour d'horizon des causes psychologiques, instrumentales et relationnelles (scolaires ou familiales) en lien avec les difficultés scolaires.

Des solutions adaptées :

1. pour les adolescents : sens des apprentissages scolaires, méthodes de travail, motivations, orientation, attention et concentration, relations aux pairs, aux adultes, séance individuelle ou/et en groupe de 4 jeunes pour lutter contre l'isolement et le repli sur soi …

2. pour les parents :  comprendre un adoslescent en crise comme en lien avec une crise familiale, aider sur la fixité des limites à donner au jeune par des repères clairs dans les domaines spatial, affectif, social, sexuel, moral, physique, .. ; apprendre à accroître la contrainte interne du jeune en demandant des efforts à la hauteur de ses compétences cognitives, de ses capacités d’autonomie, dans les domaines comportemental, verbal, vestimentaire, … ; inciter à accroître la consistance de la pensée du jeune en valorisant des traces personnelles aidant à différencier l’imaginaire du réel ; prendre en compte sa propre histoire pour mieux s’en détacher, si besoin, dans l’éducation de son enfant.



© Frank MANGIN 2018