Stress aux évaluations

 

Comment faire en sorte que le stress ne dégénère pas en panique au  moment d'une évaluation et ne vous fasse « oublier» ce que vous avez appris ?


LA VEILLE

La veillé de l'évaluation 'n'est plus le moment où vous :pouvez changer beaucoup de choses à votre préparation. C'est toutefois l'occasion de revoir, une dernière fois, rapidement, la matière (particulièrement les sections qui' vous ont causé le plus de difficulté) et de refaire certains problèmes qui vous ont donné du fil à retordre. Mais surtout,il est important que vous vous çouchiez à une heure raisonnable. Il n'y a rien de pire qu'une nuit blanche pour augmenter le risque de trous de mémoire le lendemain.

Les jeux sont faits, vous ne pouvez plus changer grand chose.

Alors misez sur ce que vous pouvez faire, soit le plein d'énergie pour affronter l'évaluation du lendemain avec tous vos moyens.


LE JOUR J

Si cela vous fait paniquer de vous retrouver, quelques heures ou quelques minutes. avant l'évaluation avec des collègues qui se posent des questions sur la matière, si cela augmente votre stress que de sentir le leur,  alors évitez-Ies !

Présentez-vous en classe à l'heure précise, pas trop en avance. Encore une fois il s'agit de préserver votre énergie pour 'la tâche à accomplir, pas de l'utiliser pour réagir au stress des autres.


PENDANT L'EVALUATION

Quelque soit la nature de l’épreuve, prenez le temps ,de commencer par lire au complet toutes ,les questions avant de répondre. Profitez-en au passage pour noter les éléments de réponse qui, vous viennent à l'esprit (une formule, un schéma, une idée, un mot, etc.). Identifiez les questions dont vous êtes certain de connaître la réponse.

Commencez votre évaluation par ces questions : ce sont des points assurés !

Cela augmentera votre sentiment de sécurité et de compétence face à cette évaluation. Puis, répondez aux questions auxquelles sont attribuées le plus de points et enfin, aux questions qui vous paraissent les plus difficiles

  1. Vous sentez la panique vous gagner? : Laissez le crayon de côté ainsi que la feuille de réponse ; adossez-vous bien à votre chaise; fermez l'es yeux et dirigez votre regard vers l'intérieur de vous-même. Prenez une respiration profonde (quand vous expirez, les muscles de votre ventre se relâchent) et concentrez-vous sur le mouvement de balancier de votre respiration ou sur la contraction des muscles du ventre au moment de l'inspiration et de décontraction au moment de l'expiration.

  Répétez plusieurs fois.

  Quand le calme revient, poursuivez votre évaluation. La panique devrait avoir diminué et

  vos idées seront aussi probablement plus claires.


  1. L'évaluation tire à sa fin? : Il y a une question à laquelle vous n'aurez pas le temps de  répondre? Lisez cette question attentivement puis écrivez, même en vrac, les éléments de réponse que vous connaissez. Même si, Vous n'avez pas le temps de faire un texte qui se tienne, si ce sont les bons éléments de réponse qui apparaissent sur votre feuille vous pourriez obtenir quelques points !


Finalement, accordez-vous toujours quelques minutes pour relire votre copie ...


RETENEZ QUE :

Il faut une certaine dose d’optimisme pour se présenter à une évaluation tout en étant suffisamment pessimiste pour mesurer la nécessité d’une préparation adaptée.


La meilleure façon de réduire le stress à une évaluation est de s'y préparer convenablement !!.





RetourQuelques_rep%C3%A8res.htmlshapeimage_1_link_0
RetourQuelques_rep%C3%A8res.htmlshapeimage_2_link_0