google-site-verification: google99071ec9f6bee1c8.html

Motivations 



La motivation en contexte scolaire se définit « comme un état dynamique qui a ses origines dans les perceptions qu’un élève a de lui-même et de son environnement et qui l’incite à choisir une activité, à s’y engager et à persévérer dans son accomplissement afin d’atteindre un but. » La motivation en contexte scolaire – Roland Viau

L’idée de réussite est celle de gravir un escalier. Vous ne pouvez pas atteindre un pallier en sautant toutes les marches !

Visualisez le pallier à atteindre puis découper des marches pour y accéder. Plus les marches sont hautes plus l’effort est élevé. Moins les marche sont hautes moins la perception du progrès accompli est facile. Il vous faut donc trouver le juste milieu…

Encore découragé, dépassé, lassé, laissez vous quelques minutes pour visionner cette vidéo : https://youtu.be/g-jwWYX7Jlo

Pour trouver sens à votre action, je vous propose les étapes suivantes :

✓  Percevez la valeur de votre activité

Les buts sociaux (envie d’être intégré dans le groupe-classe) ne suffisent pas. Il faut aussi que le jeune ait des buts scolaires : envie de progresser (buts d’apprentissage) ou envie d’être reconnu, félicité (buts de performance).  

L’apprentissage doit être valorisé en tant que telle. Le jeune qui doit s’y engager pour acquérir des connaissances et des savoir-faire. Pour cela, il faut éviter de tout évaluer en permanence et valoriser aussi le droit à l’erreur.

Les adultes (parents, enseignants) veilleront à ce que les buts scolaires (apprentissage et performance) s’inscrivent dans une perspective future.

✓  Percevez votre propre compétence à l’accomplir

4 sources : 

• les performances antérieures 

• l’observation et l’exécution d’une activité par d’autres personnes 

• la persuasion 

• ses réactions physiologiques et émotives 

✓  Percevez la « contrôlabilité » de son déroulement et de ses conséquences

Vous devez être convaincu que les outils et les méthodes que vous utilisez sont efficaces. 

Si vous estimez que les causes d’un échec sont internes, modifiables et contrôlables, vous vous jugerez capable de trouver une solution adaptée.


© Réussite scolaire Pau  2020