google-site-verification: google99071ec9f6bee1c8.html

Mieux mémoriser 


Une méthode pour mieux mémoriser

Avez vous déjà lu des appréciations du type : peu de travail personnel, doit s’impliquer davantage, un travail personnel inadapté, insuffisant, …?

Avez vous déjà lu des appréciations du type : peu de travail personnel, doit s’impliquer davantage, un travail personnel inadapté, insuffisant, …?

Avez vous déjà eu le sentiment, devant une leçon, de ne pas savoir par quelle partie commencer ?

Etes vous perfois perdu devant l’importance du contenu à maîtriser ? 

Bref, vous rencontrez des difficultés à adopter un travail personnel dans votre quotidien.

Plusieurs outils, dont certains issus des dernières connaissances en neuro-sciences, peuvent vous faciliter non seulement vos apprentissages mais également leur mémorisation.

Ne perdez plus de temps, prenez plaisir à être efficace dans vos apprentissages !!

Commençons :

Quelques généralités sur les apprentissages :

Les informations contenues dans ce document sont issus des travaux d’Hermann Ebbinghaus (1885) sur l’oubli et le réapprentissage. Ebbinghaus s’est imposé de retenir un grand nombre de syllabes  dépourvues de sens.

  • Le premier apprentissage nécessite un effort cognitif important.
  • Les apprentissages suivants sont plus aisés pour aboutir au même résultat de rétention
  • Pour rappeler la même quantité d’information, les apprentissages peuvent s’effectuer selon des écarts expansés
  • Après plusieurs réapprentissages, les éléments sont acquis sur un terme plus long.

Quelques règles générales de la mémorisation

Le multitesting se construit à partir des données sémantiques, correspondant à des définitions, des sens de concept, des éléments de méthodes. Cela correspond aux deux premiers niveaux d’apprentissage N1 et N2 qui peuvent se résumer par « J’en ai entendu parler » et «  Je sais en parler »

Le multitesting permet d’améliorer nettement la mémorisation à long terme.

La qualité de la rétention dépend de conditions telles que l’attention, la fatigue et le sommeil.

La performance de rétention dépend de chaque personne.

  1. Le passage de la mémoire de travail à court terme à la mémoire à long terme exige plusieurs reprises.
  2. L’efficacité du multitesting dépend du nombre de reprise et de leur écart 3 à 4 reprises peuvent  assurer une rétention correcte à long terme.
  3. Ces reprises peuvent être expansées dans le temps
  4. Un premier apprentissage de qualité, avec une bonne compréhension, effort et attention, entraîne une amélioration des réapprentissages ultérieurs et une meilleure rétention à long terme.

Principes d’une fiche de mémorisation : Présentation identique pour toutes les matières

Physique-Chimie                                Fiche de mémorisation                                               Seconde

Chapitre x : titre

Une colonne de questions directes ?

Réponse

Voici un exemple à partir des connaissances présentes dans une leçon de chimie en seconde :Fiche mémo



© Réussite scolaire Pau  2020